Pourquoi l’élément humain est un élément essentiel du numérique

NRZ.Digital
0 0

Bien que la pandémie de Covid-19 soit loin d’être terminée, le déploiement des vaccins dans le monde est porteur d’espoir en 2021. Pour les nombreuses organisations qui ont été réactives pendant la crise, le moment est venu de passer à une approche plus proactive. phase de planification pour le monde post-pandémique et commencer à développer les compétences et la base de talents qui seront nécessaires.

Au début de la pandémie, de nombreuses entreprises ont transféré la totalité ou la plupart de leurs employés vers le travail en ligne à distance et ont créé de nouvelles expériences numériques pour les clients, certaines du jour au lendemain. Mais tous n’avaient pas les compétences et les connaissances nécessaires pour prendre pleinement en charge des environnements totalement numériques. Pour certains, ce fut un tour de montagnes russes avec les hauts et les bas associés.

Alors que nous commençons à voir un moyen de sortir de cette crise, les organisations doivent commencer à planifier ces changements fondamentaux dans la façon dont nous travaillons tous, faisons des affaires et interagissons avec les clients. Tout cela a été accéléré par la pandémie et nous accompagnera à long terme.

Cela comprend l’intégration de modèles de travail hybrides plus flexibles et à distance pour les employés, ainsi que la poursuite de l’accélération de la transformation numérique et de l’expérience client numérique. Dans ce contexte, une priorité absolue est de comprendre les complexités et les avantages de cette transformation, ce qui signifie identifier et développer les compétences et les capacités de leadership qui seront nécessaires pour atteindre ces objectifs.

Faire cela signifie développer de nouvelles capacités et compétences à une vitesse sans précédent. Ce changement s’inscrit dans le contexte d’un déficit de compétences technologiques de longue date, en particulier autour des technologies numériques telles que l’IA, l’analyse et la cybersécurité. La demande pour ces compétences ne fera qu’augmenter dans les mois et les années à venir, à mesure que de plus en plus d’organisations se précipiteront pour mettre en œuvre ces technologies. UNE Étude du Forum économique mondial Selon les estimations, il y aura en fait un gain net d’environ 12 millions d’emplois dans 26 pays d’ici 2025, grâce à l’adoption de ces technologies.

Combler le déficit de compétences

Comment les organisations peuvent-elles combler ces lacunes de compétences? Renforcer les compétences de la main-d’œuvre existante sera essentiel et doit devenir la norme. Regardez les exemples de Amazon investit 700 millions de dollars pour améliorer les compétences de ses employés jusqu’en 2025, ou L’investissement de 3 milliards de dollars de PwC dans un programme similaire pour 275 000 de ses employés dans le monde.

Les organisations devront également créer un écosystème d’apprentissage plus structuré pour les employés. Par exemple, mettre en place un programme d’apprentissage et de développement qui comprend un élément d’éducation quotidienne, ainsi que le coaching par les pairs et des rotations régulières du personnel à travers divers rôles et fonctions.

À court terme, les organisations qui se précipitent pour créer de nouvelles capacités numériques embauchent des entrepreneurs et des pigistes pour combler leurs lacunes en matière de compétences. Cela peut présenter une opportunité pour ces étrangers de partager leurs connaissances avec la main-d’œuvre existante. Dans le même temps, de nouvelles méthodes de travail virtuelles adoptées par tous pendant la pandémie peuvent permettre aux organisations d’accéder facilement à un bassin de talents mondial plus large.

L’élément humain du numérique

Mais ce n’est pas seulement une question de compétences techniques. Nous ne devons pas oublier l’élément humain des expériences numériques. Si les verrouillages et les quarantaines nous ont appris quelque chose, c’est à quel point nous avons besoin et valorisons ce type d’interaction.

Les organisations doivent réinjecter la touche humaine dans l’expérience numérique des clients. Regardez comment certaines applications bancaires sont maintenant allées au-delà des fonctionnalités purement transactionnelles pour offrir des chats vidéo interactifs avec le personnel de la banque.

Les entreprises doivent également être prêtes à adapter leur expérience numérique à différents clients et marchés. Prenons l’exemple d’Uber, qui accepte les paiements par carte de clients du monde occidental et les espèces pour d’autres régions comme l’Afrique du Sud, où une grande partie de la population n’a pas de carte bancaire pour les paiements électroniques.

Tous ces changements nécessitent un haut niveau d’empathie et de flexibilité dans le leadership. Les dirigeants doivent être en mesure de fournir la vision et de responsabiliser les employés, ainsi que de s’assurer qu’ils disposent des outils et des compétences nécessaires pour stimuler l’innovation et assurer une exécution agile.

Survivre à des moments difficiles nécessite une planification de premier ordre. Passer du temps maintenant à se préparer aux compétences et au leadership nécessaires une fois la crise pandémique apaisée permettra aux organisations de réussir en 2021.

Regardez comment Services d’apprentissage OpenText peut vous aider à améliorer les compétences de votre personnel.


Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleppy
Sleppy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Comment trouver des idées de contenu créatif

Nous sommes tous passés par là: vous lisez un blog ou consultez un contenu et vous vous dites simplement: «Mec, c’est intelligent. D’où l’auteur a-t-il trouvé ça ?? » Eh bien, c’est une question que les écrivains traitent quotidiennement. Comment pouvez-vous trouver une idée qui distinguera votre contenu, attirera l’attention […]

Abonnez-vous maintenant