Nos sessions préférées de la conférence interactive de Seattle 2020

NRZ.Digital
0 0

La Seattle Interactive Conference a pris la scène virtuelle cette année, offrant des sessions inspirantes qui se situent à l’intersection de l’innovation, de l’expérience utilisateur, du design et de la stratégie. Les membres des équipes de médias sociaux et d’analyse de Portent ont profité de deux jours de contenu en direct et à la demande de certains des meilleurs de l’industrie. Voici les principaux plats à emporter que Rommel Alcobendas, Rosalina Felipe, Whitney Norton et Jessica Taylor voulaient partager.

Nous avons toujours tort: ​​tester votre chemin vers de grandes idées sur les réseaux sociaux

Présenté par: Rachel Hofstetter, CMO, Chatbooks & Elise Davis, Head of Mobile and Connectivity, Facebook

Vous lancez une campagne publicitaire… savez-vous où sont vos résultats?

Cette question a été soulevée dès le début de la discussion entre Rachel Hofstetter et Elise Davis. Leur présentation était axée sur un effort de collaboration entre le Facebook Creative Shop et Chatbooks, une entreprise spécialisée dans les livres photo, les cartes et les impressions personnalisées.

Les chatbooks avaient lancé des campagnes sur Facebook, produisant d’excellents résultats, mais étaient bloqués, comme le disait Hofstetter, «optimisant dans un trou». Ils choisissaient des gains supplémentaires tels que des variations de titres ou des éléments créatifs de différentes couleurs plutôt que quelque chose de plus grand et plus expérimental en ce qui concerne leur stratégie publicitaire.

Les préoccupations qui les retiennent, naturellement, étaient liées au temps et aux investissements financiers.

Il s’est avéré que la solution qui leur était apportée par la boutique créative de Facebook était le bétatypage. En testant la création à l’aide de plusieurs prototypes légers par rapport à une création entièrement approuvée et développée, l’équipe Chatbooks a pu obtenir des résultats et une contribution de l’audience avant la fin de la campagne, et son budget a été entièrement dépensé.

Les avantages ont en fait réduit le risque pour les annonceurs, récompensé leur expérimentation et célébré «avoir tort». Si les clients changent constamment, pourquoi appliquer une approche «taille unique» à la création publicitaire?

Après une période de développement créatif, Chatbooks a finalisé cinq concepts publicitaires à utiliser dans les campagnes. En exploitant les ressources existantes pour créer des vidéos textuelles, l’équipe a pu créer ces publicités uniques en une heure et demie.

Bref, leur campagne a été un grand succès. Mais le betatyping a également conduit l’équipe de Chatbooks à une révélation qui a complètement changé la façon dont ils ont abordé leur image de marque et leur éthique d’entreprise.

En raison du succès de leur campagne «Conçu pour les enfants», Chatbooks a repensé la structure de leur entreprise autour de ce concept. Cela signifiait mettre en œuvre une «Garantie pour les tout-petits» et s’appuyer sur les résultats de leur test de typage bêta avec des messages axés sur les enfants comme leur étoile du Nord.

Trop souvent, la création est une variable «tout ou rien» dans la publicité, en particulier sur Facebook. Les clients et les entreprises investissent massivement dans un concept unique et retournent à la planche à dessin une fois la campagne terminée.

Cette discussion a été un excellent rappel que les tests peuvent prendre de nombreuses formes et qu’il est parfois nécessaire de briser le moule du test A / B standard pour obtenir d’excellents résultats et des informations commerciales révolutionnaires.

Créer du contenu pour la génération Snapchat

Présenté par: Nicole Longo, responsable du marketing commercial pour l’Amérique du Nord, Snapchat

La façon dont les utilisateurs interagissent sur Snapchat est différente de toutes les autres plateformes sociales. Snapchat n’a pas de fonctionnalités telles que les likes ou les commentaires, ce qui allège la pression pour se concentrer sur l’engagement du contenu publié. En conséquence, les Snapchatters ont la liberté de devenir eux-mêmes naturels. De plus, l’opportunité de réseautage ne consiste pas à suivre des influenceurs ou des célébrités, mais plutôt à créer des amitiés, des communautés et à agir en matière de responsabilité sociale.

Snapchat atteint «75% des utilisateurs âgés de 13 à 34 ans dans la population américaine». Au fur et à mesure que Snapchat apprenait comment cette génération interagissait avec le contenu, ils ont découvert des thèmes, y compris des valeurs et des comportements qui importent le plus pour cette population. Lors de la création de contenu sur Snapchat, les spécialistes du marketing doivent garder ces cinq thèmes à l’esprit.

  1. Ils prennent la responsabilité sociale au sérieux. 82% des utilisateurs de Snapchat pensent avoir la responsabilité personnelle de changer le monde.
  2. Ils redonnent à leurs communautés. La génération Snapchat se soucie davantage de leurs communautés. 34% des utilisateurs de Snapchat sont plus susceptibles d’acheter auprès de marques qui soutiennent leur communauté locale.
  3. Ils entretiennent des amitiés. Leurs amis proches influencent quatre fois plus leurs décisions d’achat que les célébrités ou les influenceurs.
  4. Ils célèbrent l’individualité. La génération Snapchat célèbre ce qui les rend uniques. Selon les Snapchatters de la génération Z, «soyez vous-même» est le slogan qui les définit le mieux.
  5. Ils communiquent avec leurs amis de manière nouvelle. Les utilisateurs de Snapchat conduisent de nouveaux comportements. 75% des utilisateurs disent que la vidéo verticale est plus personnelle et immersive.

Concevoir pour le traumatisme

Présenté par: Alain Sylvain, fondateur et PDG, Sylvain Labs

Au cours de sa présentation, Alain raconte la catastrophe de l’inondation de Buffalo Creek en 1972 et les conséquences psychologiques et sociologiques que les sociologues identifient comme «traumatisme collectif»Ressenti par la communauté. Ce traumatisme collectif se fait sentir tout au long de l’histoire humaine, à toutes les échelles d’expériences partagées, et est présent et en cours cette année. Une personne sur trois a présenté des signes cliniques d’anxiété, de dépression ou les deux depuis mars 2020 rien qu’en Amérique.

Que se passe-t-il lorsque tout le monde subit le même traumatisme? Le tissu social change et la conception pour y faire face doit évoluer avec elle. Lorsque les communautés font face à un traumatisme collectif, il en résulte deux réponses:

  • Une retraite qui divise fait partie de cette réponse immédiate au traumatisme. Le comportement humain observé révèle qu’une réaction de fuite ou de fuite trouvera des personnes à la recherche de confort dans leur propre espace et communauté sûrs, ce qui entraînera l’exclusion des autres.
  • Recherche de solidarité est une autre réponse trouvée chez les personnes qui subissent le même traumatisme. Les habitudes, les comportements et les expériences partagées continues permettent de faire preuve de soutien et de solidarité.

Alain continue de reconnaître que ces mécanismes d’adaptation ne sont qu’une solution à court terme, ou «poussée», et soutient que la réponse à un traumatisme collectif avec solidarité durable est possible grâce à une conception basée sur trois motifs:

  1. Créez des langues partagées. Créez des messages, des symboles et une iconographie qui peuvent être partagés pour combattre une retraite qui divise. La création d’un langage partagé peut aider à rassembler les gens pour communiquer et progresser.
  2. Façonner les lieux de rassemblement. L’expérience conçue de la contemplation et des idées collectives. Les monuments commémoratifs et les musées sont des exemples d’emplacements physiques pour mieux répondre aux besoins de réflexion des gens et de communautés virtuelles pour partager des idées.
  3. Recadrer les récits historiques. Façonner des histoires d’un traumatisme collectif qui permettra aux gens d’être témoins de l’expérience du point de vue d’une autre personne influence un sentiment plus fort d’empathie et d’intelligence émotionnelle. Des histoires de résilience qui racontent l’expérience du traumatisme aideront à la réflexion. Permettez aux histoires du passé d’être racontées à un nouveau public comme une opportunité d’apprendre et de comprendre.

Écrire une expérience inclusive

Présenté par: Brittney Urich, Senior Experience Designer, Ogilvy

«En tant que praticiens UX, nous avons la responsabilité de créer des expériences centrées sur l’humain qui sont inclusives pour tous. Cela comprend une écriture compréhensible par tous les utilisateurs. »

Bien que ce ne soit pas la session la plus flashy, c’était exactement son but. La simplicité et la simplicité résonnent avec les utilisateurs et augmentent la conversion.

Les utilisateurs viennent sur nos sites pour faire quelque chose. Pour ce faire, ils ont besoin du contexte du contenu. Quel que soit le niveau d’éducation ou de lecture, notre attention pour la digestion de ce contenu est plus mince que jamais. Écrire dans un langage simple traduit notre expertise et respecte nos utilisateurs. Ceci est possible – et particulièrement important – pour les sites faisant la promotion de produits hautement techniques.

Urich donne cinq principes directeurs pour écrire dans un langage simple:

  1. Écrivez pour votre public. Connaissez leur niveau d’expérience et utilisez des mots qui leur sont familiers. Utilisez des mots qui correspondent à leur communauté de discours, mais évitez l’argot, les expressions idiomatiques et le jargon.
  2. Simplifiez votre langage. Soyez concis. Utilisez les pronoms de manière appropriée; utilisez «vous», «nous» et «je» à la place des noms de société ou de service. Bonus supplémentaire: cela insuffle de l’humanité dans votre contenu. Pour obtenir des conseils, visitez plainlanguage.gov.
  3. Soyez exploitable. Utilisez une voix active. Écrivez des liens descriptifs.
  4. Conception pour la lecture. Utilisez des en-têtes clairs et des listes à puces pour permettre aux utilisateurs de trouver le contenu le plus pertinent pour eux. Utilisez des tableaux pour des informations complexes et pour faciliter la comparaison.
  5. Testez avant le lancement. Testez les scores de lisibilité de votre contenu avec des outils tels que readable.com. Demandez à un membre de votre public de le lire aussi.

Dernières pensées

Et c’est une enveloppe! Ce sont nos principaux enseignements de SIC 2020. Nous sommes impatients de partager ce que nous avons appris avec nos équipes et nos clients, et d’appliquer ces idées et stratégies à notre quotidien. Au plaisir de vous voir l’année prochaine au SIC 2021!


Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleepy
Sleepy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

La liste ultime (toujours croissante) d'outils vidéo de marketing de contenu

Lorsque vous créez vos vidéos, trouver le moyen idéal de les éditer peut être difficile.Le contenu vidéo peut être l’un des outils marketing les plus puissants pour communiquer efficacement avec votre public et augmenter la fiabilité et la crédibilité de votre entreprise. Les entreprises ont trouvé que la vidéo était […]

Abonnez-vous maintenant