Le commerce électronique est-il applicable à tous les types d’entreprises?

NRZ.Digital
0 0

Le commerce électronique est-il applicable à tous les types d'entreprises

Beaucoup de gens assimilent le commerce électronique aux achats en ligne, mais c’est une définition très étroite. Au plus haut niveau, le commerce électronique est un modèle commercial qui prend en charge l’achat et la vente d’objets (produits ou services) sur Internet. Plus loin, il existe 5 types de commerce électronique: entreprise à entreprise (B2B), entreprise à consommateur (B2C), entreprise à gouvernement (B2G) et consommateur à consommateur moins connu (C2C) et consommateur à entreprise (C2B).

Les ventes mondiales de commerce électronique B2C se sont élevées à près de 3,53 billions de dollars en 2019, les chiffres pré-COVID devant presque doubler d’ici 2023. Cependant, COVID a injecté une croissance massive dans les ventes de commerce électronique, accélérer le changement au commerce électronique jusqu’à cinq ans. À l’approche de la fin de 2020, les détaillants de commerce électronique battent des records de ventes dans tous les domaines, à partir d’un Augmentation de 20% chez Office Depot vers un Augmentation de 79% chez Walmart.

«La pandémie COVID-19 est en train de changer radicalement le secteur de la vente au détail et ses effets sont susceptibles d’être permanents», note Xian Wang, directeur du contenu mondial chez Edge by Ascential dans le Rapport sur l’avenir de la perturbation du commerce de détail 2020/21, «Nous avons assisté à un changement radical vers le commerce numérique, avec 40% des ventes au détail mondiales qui devraient provenir du commerce électronique d’ici 2024.»

Bien que cette croissance du commerce électronique de détail soit remarquable, la croissance du commerce électronique n’est pas isolée au secteur B2C. Plus tôt cette année, Frost & Sullivan prévoyait que les ventes de commerce électronique B2B dépasseraient 6,6 billions de dollars cette année, un chiffre presque le double de l’estimation B2C. À eux seuls, les États-Unis représenteront plus de 1,9 billion de dollars de ventes B2B en 2020. Quand on regarde B2G, le gouvernement américain dépense 8,5 milliards de dollars une journée dans les produits et services.

Tout cela soulève la question: le commerce électronique s’applique-t-il à tous les types d’entreprises? Nous allons jeter un coup d’oeil.

Comment le commerce électronique s’applique dans différents secteurs

Commerce électronique pour les entreprises B2C

Lorsque nous pensons au commerce électronique, nous pensons généralement à une relation entreprise-consommateur (B2C). Comme nous nous sommes tous adaptés à la pandémie mondiale, les achats en ligne sont devenus presque une seconde nature dans de nombreux secteurs, des articles ménagers à la mode en passant par l’électronique et tout le reste.

Le marché du commerce électronique B2C est très bien établi, avec des dizaines de plates-formes prêtes à l’emploi bien établies permettant aux détaillants B2C de se lancer rapidement.

Tendances ayant un impact sur les coûts d’acquisition des clients pour les détaillants B2C:
1. Modifications de la page de résultats du moteur de recherche Google (SERP)
2. Silos de plateformes sociales
3. Augmentation des coûts publicitaires
4. Concurrence
5. Attentes des consommateurs
Lire la suite

La plupart des organisations s’appuient sur une architecture de commerce électronique monolithique: une solution unique permet au client de passer de la visite de son site à son achat. Cependant, les clients d’aujourd’hui abordent l’expérience d’achat au détail avec des attentes élevées que toutes les plates-formes de commerce électronique ne sont pas en mesure de satisfaire.

Le commerce électronique B2C évolue avec une nouvelle option: le commerce électronique «sans tête». Dans ce modèle, les détaillants découplent le site Web frontal du backend pour offrir un plus grand niveau de personnalisation, de personnalisation et d’adaptabilité.

Commerce traditionnel ou sans tête

Augmenter la grande rue avec le commerce électronique

Lorsque nous parlons de commerce de détail traditionnel, l’environnement de vente au détail traditionnel est appelé «rue principale». Ces dernières années, en particulier pendant la pandémie COVID-19, nous assistons à un flou des frontières entre la vente au détail traditionnelle et le commerce électronique. De nombreux détaillants ont commencé à offrir Ventes «cliquez et collectez» options (de Starbucks à l’épicerie, au restaurant et même à l’habillement), avec une tendance qui se traduit par une augmentation de 12% de la fréquence d’achat et une augmentation de 10% de la taille du panier en 2020. Ces plateformes de commerce électronique (sites Web mobiles et applications) facilitent les ventes sans avoir besoin de pour expédition.

Commerce de détail omnicanal

Aujourd’hui, la plupart des détaillants sont multicanaux: ils vendent leurs produits sur de nombreux canaux différents, que ce soit au détail, en ligne ou sur mobile. Chaque canal est son propre silo avec différents stocks et différentes équipes de service client. Par exemple, dans un cadre multicanal, un article acheté en ligne ne peut pas être retourné en magasin. Dans un autre cas, un acheteur en magasin reçoit un coupon sur son reçu imprimé qui doit être présenté lors de sa prochaine visite en personne.

Omnicanal vs multicanal

Les frameworks omnicanaux partagent une expérience d’inventaire et de support client. Un acheteur omnicanal peut utiliser son appareil mobile pour vérifier le stock d’un magasin en particulier, vérifier les achats passés en magasin et en ligne, ou confirmer les points de fidélité. Un acheteur omnicanal peut également acheter un produit directement sur Pinterest sans être redirigé vers un autre site de paiement.

Les consommateurs d’aujourd’hui interagissent avec les marques sur un mélange de canaux, ce qui rend important le suivi des données tout au long du parcours client afin de personnaliser les interactions futures en temps réel, quel que soit le canal qu’ils utilisent actuellement.

Commerce sans tête

Nous respectons votre vie privée. Vos informations sont en sécurité.

Commerce électronique pour B2B

Les revenus du commerce électronique interentreprises (B2B) augmentent rapidement, ce qui représente la moitié de tous les revenus B2B et représentant le plus grand domaine de croissance du commerce électronique au cours des 5 prochaines années. Les décisions d’achat B2B ne sont pas aussi immédiates que celles d’un achat B2C, un acheteur B2B typique effectuant en moyenne 12 recherches en ligne avant de faire un achat. Cet acheteur B2B est également très probablement un Millénaire (24-39 ans en 2020), une tranche d’âge qui préfère le numérique et qui apporte avec elle des attentes élevées pour l’expérience de commerce électronique.

Augmentation des achats en ligne pour les acheteurs professionnels

Les entreprises B2B doivent fournir le contenu, les fonctionnalités et les expériences que leurs acheteurs attendent de leur vie quotidienne en tant que consommateurs B2C. ~ Accenture Interactive

En raison de cette focalisation, 55% du budget marketing B2B sont actuellement consacrés à l’expérience numérique sur le site de commerce électronique. Les marques investissent dans les efforts de marketing de contenu, la personnalisation, en libre serviceet des fonctionnalités interactives telles que des calculateurs de retour sur investissement ou des chats vidéo. Les sites de commerce électronique soigneusement structurés offrent aux entreprises de nouvelles façons de cibler les décideurs clés de manière précise.

Commerce électronique pour le gouvernement

Business to Government (B2G), également connu sous le nom d’entreprise à administration (B2A), est un marché plus vaste que beaucoup ne le pensent, avec des dépenses du secteur public aux niveaux local, étatique et fédéral. Le gouvernement fédéral américain seul parle de 8,5 milliards de dollars par jour sur les biens et services. Au niveau mondial, les dépenses informatiques du gouvernement en 2020 ont totalisé 438 milliards de dollars, représentant 16% de toutes les dépenses informatiques de l’entreprise (B2B et B2G combinés).

Bien que le secteur privé approvisionne principalement le gouvernement par le biais d’un processus d’appel d’offres formel, le commerce électronique devient de plus en plus pertinent. Le commerce électronique dans le secteur B2G fonctionne à l’inverse de la plupart des autres secteurs, le gouvernement soutenant la plate-forme de commerce électronique pour lancer des projets pour des appels d’offres et des candidatures et pour faciliter l’échange continu d’informations. Dans ce scénario, il existe une forte pression pour les solutions de commerce électronique qui sécurisent les données.

Commerce électronique pour C2C et C2B

Dans les modèles consommateur à consommateur (C2C) et consommateur à entreprise (C2B), le consommateur agit en tant que vendeur du bien ou du service, mais également en tant que consommateur de la plate-forme de commerce électronique tierce.

Commerce consommateur-consommateur

Les marchés en ligne tels que Craigslist, Ebay et Facebook Marketplace sont des exemples de commerce électronique C2C. Dans ces exemples, Craigslist, Ebay et Facebook sont des intermédiaires fournissant la plate-forme de commerce électronique pour l’achat et la vente de produits entre consommateurs. Le marché C2C offre aux vendeurs un moyen de mettre leurs produits sur le marché sans investissement initial dans leur propre solution de commerce électronique ou magasin de détail.

Dans le modèle C2B, nous avons des utilisateurs finaux (consommateurs) qui créent des produits ou des services pour le marché professionnel. Le modèle C2B est très répandu sur le marché du travail, avec des sites comme Upwork permettant aux consommateurs de publier leurs propres compétences pour les embaucher par les entreprises. Le marketing d’affiliation (lorsqu’un propriétaire de site Web inclut un lien d’affiliation vers un site Web de commerce électronique dans une publication) est un autre exemple de C2B eCommerce, car l’écrivain est rémunéré pour avoir facilité une vente.

Commerce consommateur-entreprise

Le commerce électronique s’applique-t-il à tous les types d’entreprises?

Revenons à notre question précédente: le commerce électronique s’applique-t-il à tous les types d’entreprises? La réponse est oui. Quel que soit le type de relation commerciale que nous essayons de faciliter – B2B, B2C ou B2C, ou C2B – le commerce électronique intervient pour faciliter la vente. Dans l’ensemble, une expérience numérique supérieure est la clé pour faciliter la vente.

Quel type de solution de commerce électronique vous convient le mieux? Net Solutions a deux décennies d’expérience dans la création d’applications et de plates-formes de commerce stratégiques qui génèrent des résultats. Nous comprenons tous les éléments qui entrent dans une stratégie de commerce électronique réussie, de la marque et de la narration à la conception, à l’optimisation et à la technologie. Nous pouvons optimiser des plates-formes prêtes à l’emploi comme Magento et WooCommerce ainsi que créer des expériences numériques personnalisées.

Contactez Net Solutions pour créer une plateforme de commerce électronique pour votre entreprise


Happy
Happy
0
Sad
Sad
0
Excited
Excited
0
Sleepy
Sleepy
0
Angry
Angry
0
Surprise
Surprise
0

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Next Post

Pourquoi la cybersécurité pour le marketing est vitale pour les PME

La cybersécurité et le marketing peuvent ne pas sembler être les compagnons de lit les plus naturels, mais il devient de plus en plus évident chaque année que la protection des données utilisées par votre marketing est essentielle pour toute entreprise, quelle que soit sa taille. Le fait de subir […]

Abonnez-vous maintenant